Compte-rendu de Romain sur le marathon de l'Hortus (Festa-trail)

Publié le par Nicolas CERISIER

Premier objectif de la saison atteint !

Voilà 5 mois que j’ai commencé l’entrainement avec Nico avec pour objectif une des courses du Festa-Trail : le Marathon de l’Hortus, 44 km pour 2000 mD+. Après un Samedi très ensoleillé passé à faire l’assistance des copains inscrits sur le 73 km (objectif 2017 ?) c’est un temps très gris et sous une pluie annoncée que le départ va être donné ce dimanche matin (bon pas de souci cela fait des mois que je m’entraine ou fait des trails sous la pluie…). A l’échauffement tout va bien aucune douleur, les jambes semblent bien et le cardio monte lors des quelques exercices d’échauffement… L’objectif du jour prévu avec Nico c’est d’avaler les 44 km en 5 h 15, cela me semble réalisable mais forcément tendu c’est mieux que ce que j’ai toujours fait jusqu’alors sur ce format.

Compte-rendu de Romain sur le marathon de l'Hortus (Festa-trail)

Le photographe s'est laissé surprendre par la vitesse de Romain et n'a pas eu le temps de le prendre de face! Dommage! (commentaire du coach ;-)

Le départ est donné et aujourd’hui c’est la course à objectif donc sur la ligne de départ contrairement à mes habitudes je me place en première ligne avec les avions de chasse. De Claret petit village aux maisons en pierres le départ est très rapide car sur route, en descente et commun avec le relais 2x22 km… Je me lance assez vite et dés le premier kilo j’atteins ma zone de FC cible entre 156 et 160 BPM que j’essayerai de maintenir tout le long …

La première moitié du parcours enchaine des portions de larges pistes montantes, de singles avec dénivelés et de passage sous forêt et dans les vignes avec une belle alternance de paysages mais un parcours assez roulant. Je termine donc les 22 km en 2h09 un peu en avance sur mes prévisions (2h15-2h30) c’est très bien d’autant plus que j’ai volontairement levé le pieds 2 km avant le ravito pour récupérer en gardant à l’esprit que la course commençait à la deuxième moitié (en 2014 j’avais fait cette première partie en relais et mis 2 h15 pour ces mêmes 22 km, notre équipe avait alors terminé 3ème relais mixte )… On m’annonce 35 ème au ravito c’est mon objectif de terminer à cette place donc je suis content et jusqu’ici tout va bien… Laurie une amie (qui terminera 2 ème féminine) arrive 1 minute après moi et me dit « tu as ralenti je te sens moins bien tu devrais boire … », c’est très sympa de sa part mais j’avais fait exprès de lever le pied, on repart ensemble mais dés la première montée je prends le large j’avais bien fait d’arriver “frais” au ravito.

Compte-rendu de Romain sur le marathon de l'Hortus (Festa-trail)

 

J’appréhende un peu la deuxième moitié que je ne connais pas, qui est plus technique, où il y a plus de dénivelé et où j’ai 22 km dans les pattes… C’est généralement sur ces deuxièmes moitiés qu’avec une mauvaise gestion de course en début d’année mon cardio et ma vitesse s’effondraient… Et là comme par magie (mais non c’est l’entraînement de Nico !) le cardio se maintient et les jambes suivent ! Cette deuxième partie est magique avec l’ascension de l’Hortus puis la descente avec notamment  un magnifique pierrier  que je descends en trombe (oui les descentes c’est mon truc !) du coup je double 4 gars et la première féminine qui s’écartent les uns après les autres tellement je descends  bruyamment dans le pierrier (ils ont du croire que je leur tombais dessus !). Ensuite c’est le dernier ravito au km 36. Avant d’attaquer la montée du Pic Saint-Loup j’avais prévu de m’y arrêter mais les jambes sont là, j’ai suffisamment d’eau et je ne veux pas que les autres reviennent alors je trace et personne ne me doublera dans cette côte ce qui là encore était loin d’être le cas en début d’année. Enfin la dernière descente à fond je jette un œil sur ma montre et je comprends que je peux potentiellement passer sous les 5 h donc je reste sur un bon rythme sans vraiment accélérer car c’est une descente assez technique mais qui me permet de doubler encore du monde. Me voilà enfin à l’entrée du village de Saint-Mathieu de Tréviers au pied du pic où je franchis la ligne en 4 h 55 et où on m’annonce 25 ème au scratch (373 arrivants) ! Yes , contrat rempli merci Nico !!! En pleine forme et à peine le temps de savourer ce moment que déjà je pense à la suite ….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article