L'assiette fait le traileur

Publié le par Nicolas CERISIER

 

Autre raison pour laquelle le traileur n’a pas à s’inquiéter de sa prise de masse s’il planifie des séances de musculation ? Le contenu de son assiette (Deldicque L et Francaux M, in « Qu’est-ce qui fait grossir les muscle ? » magazine Zatopek n°32). Les coureurs d’endurance ne raffolent pas des denrées riches en protéines auxquelles ils craignent, plus ou moins consciemment, les graisses cachées. Les féculents et légumes leur sont souvent préférés. A titre de comparaison, le tableau ci-dessous montre les différences d’apports protéinés, selon les individus.

Individu

Apports protéinés journaliers

Adulte sédentaire

0,8 g/kg/jour (AJR)

Sportif d’endurance

1,2 à 1,6 g/kg/jour (AJR)

Sportif de force

1,6 à 1,7 g/kg/jour (AJR)

Culturiste

2 à 2,5 g/kg/ jour maximum (Shane Bilsborough et Neil Mann parue dans l'International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism de 2006)

 

En ingérant deux fois moins de protéines que le culturiste, le traileur va satisfaire à la reconstruction du tissu musculaire, sans pour autant prendre de la masse.

Retour au menu "Pourquoi faire de la musculation ?"

Commenter cet article